Aménager mon nouveau logement - Séfanie Racine

Mon blogue

Aménager mon nouveau logement

Aménager mon nouveau logement - Séfanie Racine

J’attendais avec impatience, un colis qui devait arriver. Il contenait un nouvel appareil photo que je venais d’acheter en ligne. C’était une sorte de cadeau d’arrivée. Je venais de changer d’appartement, et je souhaitais photographier son évolution. Une rénovation en profondeur était prévue, et je voulais poster sur le réseau social, où je suis avec l’avancée de mes travaux. J’avais eu beaucoup de chance d’acquérir un bien immobilier comme ce logement. J’avais tout le loisir nécessaire pour l’aménager à mon envie. J’avais un nouvel emploi qui ne commencerait que dans trois semaines. C’était donc le temps qui m’était imparti pour refaire mon appartement. Bien sûr, j’avais déjà contacté plusieurs professionnels de corps de métiers différents : un plombier, qui était de mes amis ; un peintre, que le plombier m’avait recommandé ; un électricien, qui habitait dans mon immeuble. Je l’avais rencontré une fois dans la rue avec sa famille composée de trois enfants. Sa femme était souriante et nous avons entamé une conversation sur les animations proposées dans le quartier.

Elle me proposa de passer à la fin du chantier pour réaliser toutes les finitions, comme de faire tous les joints d’étanchéité des lavabos et des éviers, ou encore nettoyer les restes du chantier, pour que je pénètre dans un appartement, non seulement rénové, mais propre. C’était une excellente idée, car je n’avais pas envie de faire ses corvées. Je devais passer cette semaine chez une cousine. Elle était en déplacement, et elle m’avait laissé les clés de son logement. J’en profitais pour prendre un rendez-vous chez un spécialiste pour mes traitement des varices . Comme je n’avais jamais été propriétaire avant, et que mon précédent logement était en colocation, je n’avais pas beaucoup de meubles, et je devais m’en trouver absolument.

En ville, je vis un magasin qui vendait exactement ce que je cherchais : une commode d’inspiration chinoise, rouge impérial et noir d’encre, et l’armoire assortie, qui seraient mes premiers rangements pour mes vêtements ; un lit avec un sommier fait de grosses sections de bambous ; une table basse en verre avec un plateau ovale posé sur des pieds en fer forgé ; un canapé en velours vert bouteille qui ajouterait un peu de couleurs dans le salon. J’avais tout entreposé dans une pièce qui me servirait de buanderie. Les travaux ne durèrent que deux semaines et j’avais mis toutes les photos en ligne pendant ce temps. Je reçus de nombreux messages de compliments sur mes aménagements.