L'épilation et le sport - Séfanie Racine

Mon blogue

L'épilation et le sport

L'épilation et le sport - Séfanie Racine

Athlètes, danseurs, modèles, culturistes, et bien d’autres encore considèrent l’épilation comme quelque chose de naturel et même nécessaire pour leur vie professionnelle.

Les premiers sports qui ont amenés l’habitude d’éliminer les poils ont été la natation, la gym et la boxe. Au fur et à mesure, d’autres activités comme l’athlétisme, le cyclisme et le football ont suivi le pas. Ce qui était au début qu’une question purement esthétique est finalement devenu indispensable à notre hygiène et notre commodité.

Bien sûr, l’esthétique compte aussi. Un gymnaste marquera mieux les lignes de ses muscles s’il n’y a pas de duvet. D’autant plus que beaucoup de sportifs professionnels sont l’image d’une marque ou de spots publicitaires.

Mais ce n’est pas uniquement une question d’esthétique. Ne pas avoir de poils permet d’éviter les infections, en cas de chute ou de blessure, et facilite la cicatrisation, facilite aussi le travail des masseurs, et peut permettre de gagner quelques centièmes de seconde lors des compétitions. Dans beaucoup de sports, le frottement dû aux poils n’a aucune incidence sur les résultats de la compétition. Mais ce facteur peut être décisif pour des sports tels que la natation, l’athlétisme ou le cyclisme. Par ailleurs, la présence de duvet peut donner une image subjective de manque d’hygiène. Objectivement, nous savons que le duvet augmente la sueur et le risque d’odeur corporelle.

Se sentir bien reste tout de même l’un des facteurs les plus importants. Si on n’est pas à l’aise, il est difficile, ou impossible, de donner le meilleur de soi-même quel que soit le domaine abordé. Il ne faut donc pas laisser de côté le facteur psychologique. Le duvet peut influencer un sentiment négatif qui limite les aspirations d’un sportif d’élite.

Tous ces facteurs peuvent être déterminants et marquer la différence entre un gagnant et un perdant !

L’épilation laser à Brossard est, comme partout ailleurs, de plus en plus présente dans la vie des professionnels du sport. Elle présente deux avantages : celui d’être plus économique sur le long terme, et celui d’être réellement plus esthétique, selon nos critères d’élégance actuels.

De plus, il n’existe pas de contre-indication, ni de risque comme avec d’autres méthodes. Par exemple, pas d’infection causée par un poil incarné... Et finalement, il est peut-être préférable de dédier son temps aux entrainements qu’aux épilations répétitives !!!